Advanced search
1 file | 755.16 KB

Linguistique historique

Koen Bostoen (UGent)
Author
Organization
Abstract
Les linguistes et les archéologues développent des points de vue complémentaires sur la culture et le comportement des sociétés africaines du passé. Tandis que la linguistique historique comparée traite habituellement des traces immatérielles du passé dans les langues de l’Afrique contemporaine, l’archéologie met au jour des vestiges matériels de cultures anciennes. Même si les deux disciplines partagent des concepts clés similaires, leurs méthodes, données et cadres interprétatifs diffèrent profondément. Cette contribution vise à expliquer les principes de base de la linguistique historique comparée – telle qu’appliquée aux langues bantu – et à débusquer une série de fausses idées courantes.
Keywords
historical linguistics, Bantu

Downloads

  • Bostoen 2017 (Linguistique historique).pdf
    • full text
    • |
    • open access
    • |
    • PDF
    • |
    • 755.16 KB

Citation

Please use this url to cite or link to this publication:

Chicago
Bostoen, Koen. 2017. “Linguistique Historique.” In Manuel De Terrain En Archéologie Africaine, ed. Alexandre Livingstone Smith, Els Cornelissen, Olivier P Gosselain, and Scott MacEachern, 257–260. Tervuren: Musée royal de l’Afrique centrale.
APA
Bostoen, K. (2017). Linguistique historique. In Alexandre Livingstone Smith, E. Cornelissen, O. P. Gosselain, & S. MacEachern (Eds.), Manuel de terrain en archéologie africaine (pp. 257–260). Tervuren: Musée royal de l’Afrique centrale.
Vancouver
1.
Bostoen K. Linguistique historique. In: Livingstone Smith A, Cornelissen E, Gosselain OP, MacEachern S, editors. Manuel de terrain en archéologie africaine. Tervuren: Musée royal de l’Afrique centrale; 2017. p. 257–60.
MLA
Bostoen, Koen. “Linguistique Historique.” Manuel De Terrain En Archéologie Africaine. Ed. Alexandre Livingstone Smith et al. Tervuren: Musée royal de l’Afrique centrale, 2017. 257–260. Print.
@incollection{8519598,
  abstract     = {Les linguistes et les arch{\'e}ologues d{\'e}veloppent des points de vue compl{\'e}mentaires sur la culture et le comportement des soci{\'e}t{\'e}s africaines du pass{\'e}. Tandis que la linguistique historique compar{\'e}e traite habituellement des traces immat{\'e}rielles du pass{\'e} dans les langues de l{\textquoteright}Afrique contemporaine, l{\textquoteright}arch{\'e}ologie met au jour des vestiges mat{\'e}riels de cultures anciennes. M{\^e}me si les deux disciplines partagent des concepts cl{\'e}s similaires, leurs m{\'e}thodes, donn{\'e}es et cadres interpr{\'e}tatifs diff{\`e}rent profond{\'e}ment. Cette contribution vise {\`a} expliquer les principes de base de la linguistique historique compar{\'e}e -- telle qu{\textquoteright}appliqu{\'e}e aux langues bantu -- et {\`a} d{\'e}busquer une s{\'e}rie de fausses id{\'e}es courantes. },
  author       = {Bostoen, Koen},
  booktitle    = {Manuel de terrain en arch{\'e}ologie africaine},
  editor       = {Livingstone Smith, Alexandre and Cornelissen, Els and Gosselain, Olivier P and MacEachern, Scott},
  isbn         = {978-9-4922-4428-4},
  keyword      = {historical linguistics,Bantu},
  language     = {fre},
  pages        = {257--260},
  publisher    = {Mus{\'e}e royal de l{\textquoteright}Afrique centrale},
  title        = {Linguistique historique},
  url          = {http://www.africamuseum.be/research/publications/rmca/online/fmaa?set\_language=fr\&cl=fr},
  year         = {2017},
}