Advanced search
Add to list

Evaluations micro et macroéconomiques des allégements de la (para)-fiscalité en Belgique

Author
Organization
Abstract
Le chômage des jeunes est un problème préoccupant pour notre pays, tant au sud qu’au nord. Il touchait en 2003 21,5% des 15-24 ans (15,5% pour la moyenne UE-15) pour un taux de chômage de 8,1% tous âges confondus (définition OCDE du chômage). En 2003, dans les trois régions du pays, le taux de chômage relatif des personnes diplomées de l’enseignement primaire ou secondaire inférieur est entre deux et quatre fois plus important que celui des personnes titulaires d’un diplôme post-secondaire. Cette position relative défavorable des peu qualifiés est déjà ancienne. Les Gouvernements successifs ont depuis des années favorisé la (ré)insertion de personnes inoccupées sur le marché du travail par des allégements de charges sociales. La seule observation du nombre de travailleurs qui ouvrent le droit à ces allégements et du montant octroyé des diminutions de cotisations ne suffit pas pour préjuger de l’impact de ces politiques. Elle doit être complétée par des recherches notamment de nature économique. Dans ce contexte, la Politique scientifique fédérale a confié à l'Institut de Recherches économiques et sociales (IRES, UCL) une étude relative à l'évaluation d’un certain nombre d’allègements de la (para)-fiscalité en Belgique. Cette étude s’inscrit dans le cadre du programme de recherches "Cohésion sociale" (2001-2005). Sous l’angle microéconomique, il s’agit d’évaluer les modalités d’allégement du point de vue de l’insertion pour un jeune demandeur d’emploi de longue durée sans expérience de travail (sortie du chômage vers l’emploi, durée de celui-ci). Sous l’angle macroéconomique, l’objectif est d’évaluer les allégements sous l’angle des effets sur les choix technologiques et les processus de création/destruction d’emplois tenant compte de la négociation salariale, des qualifications diverses des travailleurs et de l’existence d’autres politiques (assurance-chômage, politiques actives).

Citation

Please use this url to cite or link to this publication:

MLA
Cockx, Bart, Henri Sneessens, and Bruno Van der Linden. Evaluations Micro Et Macroéconomiques Des Allégements De La (para)-fiscalité En Belgique. Gent, Belgique: Academia Press, 2005. Print.
APA
Cockx, B., Sneessens, H., & Van der Linden, B. (2005). Evaluations micro et macroéconomiques des allégements de la (para)-fiscalité en Belgique. Problèmes actuels concernant la cohésion sociale. Gent, Belgique: Academia Press.
Chicago author-date
Cockx, Bart, Henri Sneessens, and Bruno Van der Linden. 2005. Evaluations Micro Et Macroéconomiques Des Allégements De La (para)-fiscalité En Belgique. Problèmes Actuels Concernant La Cohésion Sociale. Gent, Belgique: Academia Press.
Chicago author-date (all authors)
Cockx, Bart, Henri Sneessens, and Bruno Van der Linden. 2005. Evaluations Micro Et Macroéconomiques Des Allégements De La (para)-fiscalité En Belgique. Problèmes Actuels Concernant La Cohésion Sociale. Gent, Belgique: Academia Press.
Vancouver
1.
Cockx B, Sneessens H, Van der Linden B. Evaluations micro et macroéconomiques des allégements de la (para)-fiscalité en Belgique. Problèmes actuels concernant la cohésion sociale. Gent, Belgique: Academia Press; 2005.
IEEE
[1]
B. Cockx, H. Sneessens, and B. Van der Linden, Evaluations micro et macroéconomiques des allégements de la (para)-fiscalité en Belgique. Gent, Belgique: Academia Press, 2005.
@book{1173466,
  abstract     = {Le chômage des jeunes est un problème préoccupant pour notre pays, tant au sud qu’au nord. Il touchait en 2003 21,5% des 15-24 ans (15,5% pour la moyenne UE-15) pour un taux de chômage de 8,1% tous âges confondus (définition OCDE du chômage). En 2003, dans les trois régions du pays, le taux de chômage relatif des personnes diplomées de l’enseignement primaire ou secondaire inférieur est entre deux et quatre fois plus important que celui des personnes titulaires d’un diplôme post-secondaire. Cette position relative défavorable des peu qualifiés est déjà ancienne. Les Gouvernements successifs ont depuis des années favorisé la (ré)insertion de personnes inoccupées sur le marché du travail par des allégements de charges sociales. La seule observation du nombre de travailleurs qui ouvrent le droit à ces allégements et du montant octroyé des diminutions de cotisations ne suffit pas pour préjuger de l’impact de ces politiques. Elle doit être complétée par des recherches notamment de nature économique. Dans ce contexte, la Politique scientifique fédérale a confié à l'Institut de Recherches économiques et sociales (IRES, UCL) une étude relative à l'évaluation d’un certain nombre d’allègements de la (para)-fiscalité en Belgique. Cette étude s’inscrit dans le cadre du programme de recherches "Cohésion sociale" (2001-2005). Sous l’angle microéconomique, il s’agit d’évaluer les modalités d’allégement du point de vue de l’insertion pour un jeune demandeur d’emploi de longue durée sans expérience de travail (sortie du chômage vers l’emploi, durée de celui-ci). 
Sous l’angle macroéconomique, l’objectif est d’évaluer les allégements sous l’angle des effets sur les choix technologiques et les processus de création/destruction d’emplois tenant compte de la négociation salariale, des qualifications diverses des travailleurs et de l’existence d’autres politiques (assurance-chômage, politiques actives).},
  author       = {Cockx, Bart and Sneessens, Henri and Van der Linden, Bruno},
  isbn         = {9789038208176},
  language     = {fre},
  pages        = {296},
  publisher    = {Academia Press},
  series       = {Problèmes actuels concernant la cohésion sociale},
  title        = {Evaluations micro et macroéconomiques des allégements de la (para)-fiscalité en Belgique},
  year         = {2005},
}